Quel affichage pour les notices de nos catalogues de bibliothèque ?
21 Février, 2013 - 00:41

Médiathèque d'Antony, un usager nous avertit : "je vais écrire au maire pour lui dire que ça n'est pas normal de descendre avec l'ascenseur pour trouver dans quelle médiathèque est le livre que je cherche !". Je traduis : Pourquoi la disponibilité des exemplaires est-elle affichée sous la ligne de flottaison? Il a raison ! Cet article est le résultat de recherches sur ce qui se fait ailleurs. Ce "détail" de la ligne de flottaison m'a donc permis d'approfondir des notions d'architecture de l'information, de découvrir un site incroyable, puis de partager avec vous ces découvertes. Merci Monsieur !

Méthodologie

Objectifs de l'analyse

Silvère Mercier proposait d'en finir avec l’exclusivité des portails institutionnels fourre-tout: Au regard des statistiques d'usage des sites, la médiation numérique doit en partie passer par la recherche sur le catalogue. Sans ça, point de salut pour dossiers documentaires et consort.

"Il n’y a que deux endroits du portail où vos contenus peuvent rencontrer des visiteurs : la page d’accueil ou les résultats de recherche, c’est donc là qu’il faut les y mettre."

Quelques sources

J'y ajouterai les notices de catalogue qui sont les pages d'arrivée lors d'une recherche. La page qui sera donc la plus proche des besoins de l'usager. Et bizarrement peu d'études traitent de l'architecture de ces pages. Etonnant, non ?

Ensuite pourquoi étudier les sites commerciaux? Parce que les usagers ne font pas une étude comparée des sites de médiathèques. Ils cherchent les documents pour les emprunter sur le site de leur bibliothèque. Le reste du temps, ils vont sur les sites des grandes enseignes de vente de produits culturels. Les standards sont donc à chercher sur ces sites. Reproduire ces standards, c'est faciliter la vie de nos usagers.

Les sites observés

Après avoir observé quelques sites en France et ailleurs, j'ai retenu le panel suivant: 

Les fonctions observées sur les différents sites

Vous pouvez consulter le tableau comparatif des fonctions pour chaque site analysé.

Cliquez sur l'image ou sur ce lien pour voir la carte heuristique des fonctions découvertes et classées de cette manière:

  • Fonctions d'identification,
  • fonction sociales,
  • fonctions de découverte, d'approfondissement,
  • fonction de gestion personnelle

Analyse des sites de vente par correspondance

Maquettes Wireframe ( ou fil de fer ) des pages analysées

L'intérêt de ces maquettes est de s'extraire du design pour se concentrer sur les zones et les fonctions proposées. Cette étape est très importante avant chaque mis en forme d'une page. Voir aussi la page wikipédia sur le sujet

Amazon FNAC Decitre

Enseignements

Ces sites prennent en compte les types de lecture de la page pour chaque usage.

Recherche ciblée - Au-dessus de la ligne de flottaison

Les informations importantes sont toutes au-dessus de la ligne de flottaison. Cette approche répond à un besoin rapide d'information dans le but d'acheter un document. Les "exemplaires" disponibles et les prix sont donc au-dessus la ligne de flottaison. Cette présentation répond aussi au critère de densité informationnelle minimale

Idem pour l'ajout dans un panier. Les boutons  "Ajouter au panier" sont dans une couleur qui tranche avec le fond blanc (Critère de distinction par le format). Ce genre de design s'appelle le "Call to Action" et répond au critère d'actions minimales. Il incite l'internaute à passer une commande sans avoir besoin de chercher. Pour les 3 sites, cette zone est en haut à droite. On peut donc supposer que cette zone est importante. 

Les informations disponibles de prime abord sont essentiellement commerciales. Les informations éditoriales sont le résumé, l'éditeur, la date de parution et le lien vers Google Books (Decitre) ou du feuilletage (Amazon et FNAC). Amazon est le site qui propose le moins d'informations en première lecture : critère de densité informationnelle.

A noter l'importance accordée aux livres numériques pour chacun des 3 sites. Pour chaque notice d'un document physique, un lien pointe vers le document numérique s'il existe. S'il n'existe pas, Amazon demande même aux internaute d'alerter l'éditeur sur ce manque...

Une constante de ces pages "visibles" est aussi la présence des outils de dissimination vers les réseaux sociaux.

Visite "hédoniste" de découverte

L'internaute flâne sur la page et souhaite découvrir de nouveaux documents en rapport avec ses centres d'intérêt. Nous sommes ici plus proches de notre médiation numérique.

Plus on descend et moins l'information a de chance d'être consultée. Pour les 3 sites, l'ordre est le suivant :

Amazon (fr) fnac.fr Decitre
  1. Description de l'ouvrage (Résumé)
  2. Offres spéciales
  3. Produits fréquemment achetés ensemble
  4. Les clients ayant acheté cet article ont également acheté
  5. Descriptions du produit
  6. Détails sur le produit
  7. En savoir plus sur l'auteur
  8. Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?
  9. Commentaires en ligne
  10. Listes auxquelles appartient ce document
  11. Discussion entre les usagers.
  1. Les internautes ayant acheté [xxx] ont également acheté
  2. Le Mot de l'éditeur
  3. Coups de cœur des Libraires
  4. Fiche détaillée
  5. Autour de l'auteur
  6. Avis des internautes
  7. Voir aussi
  1. Vous aimerez aussi
  2. La communauté en parle
  3. Sommaire
  4. Fiche technique
  5. Du même auteur
  6. Derniers produits consultés
  7. Meilleures ventes littérature

Pour tous les sites :  le "Vous aimerez aussi" arrive très rapidement. ( Amazon :4ème , Fnac et Decitre : 1er ). Les 3 sites proposent une biographie de l'auteur ( Amazon : 7ème position; FNAC et Decitre : 5ème) quand elle est disponible et ses oeuvres dans un caroussel. La FNAC propose aussi une zone de la notice  afin d'accéder aux auteurs appartenant au même univers.
Amazon propose une page Auteur  avec les auteurs achetés en même temps. Cette page permet aussi aux internautes de discuter sur l'auteur. Il est possible aussi d'accéder à la page Auteur en survolant son nom dans le haut de la page.

Decitre propose les avis des internautes plus rapidement (2ème position)

On observe donc que liens internes se font à destination des documents et non vers d'autres pages du site. Sauf pour Amazon qui pointe vers la page Auteur, des pages de listes. De nombreuses sources enrichissent les notices (éditeur, usagers, algorithme de consultation).

Analyse d'un site de bibliothèque

Bibliocommons - Site de la New York Public Library

La société Bibliocommons est une société canadienne qui a pour clients des bibliobliothèques telles que New York, Vancouver, Seattle ou Boston. Leur slogan : "A far better online catalog is just the beginning". N'est-ce pas ? 

Les informations de la zone supérieure sont le titre, l'auteur, le type de document et l'année d'édition.

Sur le site de New York, les exemplaires sont à gauche (au-dessus de la ligne de flottaison). La liste des bibliothèques ne propose que celles proposant un document en rayon. Un système de réservation centralisé semble être proposé aux usagers. L'affichage en tableau est possible en suivant le lien "Consulter les détails sur la disponibilité". Là encore pour plus lisibilité, le tableau est scindé en 2. Celui des exemplaires disponibles et celui des non disponibles. Question : Peut-on transposer en France cette mise en forme propre à un mode de fonctionnement anglo-saxon ?

La zone "Call to Action" des sites commerciaux est occupée par la zone d'"exploration en profondeur" et surtout le bouton "Explorez le rayon". La médiation numérique y a donc toute sa place. Les fonctions d'exploration par rebond s'appuient sur le contenu des notices, sur l'algorithme du moteur (titres similaires) et sur les ajouts du public.

L'élément remarquable sur l'exploration d'une étagère est la mise en forme de la liste des documents : Carrousel ou liste. L'usager a le choix. Ce pattern s'appelle "La vue alternative" et permet de réponde aux besoins de l'internaute quel que soit son niveau de littératie.

L'organisation de la page respecte le critère de proximité. Toutes les fonctions sociales et de gestion de son compte sont proches les unes des autres (à droite de la couverture, soit proche de la zone "Call to Action" des sites commerciaux). Il semble que l'incitation soit essentiellement participative et ça fonctionne! Pour s'en persuader, il faut voir la page sur les activités récentes.

A ce constat s'ajoute la nature des informations originales proposées par le public. En plus d'un commentaire et de folksonomies, l'usager peut préciser l'âge préconisé et d'éventuels avertissements, ajouter une vidéo, une citation ou un résumé. Il s'agit donc de l'union d'un site de bibliothèque et d'un site de critique communautaire comme Libfly, Babelio ou Sens Critique.

Pour le libellé des champs, le critère de concision est respecté. Les liens ne dépassent pas 3 mots. Le vocabulaire est simple et pas de jargon, bien sûr.

Les informations complémentaires sont dans des onglets et donc cachées. Ce pattern réduit la densité informationnelle et allège la page. Le design général du site est lui aussi très épuré. C'est l'information qui compte.

En somme, cet éditeur de site de bibliothèque propose aux usagers un affichage ergonomique, efficace et simple à mémoriser. En fait, l'ensemble du site mériterait une analyse plus approfondie. Si ça vous intéresse, il suffit de demander :-)

Et maintenant ?

J'ai donc un peu de travail pour améliorer les notices du catalogue de ma bibliothèque... Le côté positif, l'architecture logicielle d'Archimed (Fournisseur des médiathèques d'Antony) est bien faite. Presque tout est surchargeable et paramétrable. L'affichage général des pages se fait grâce à du xslt à partir des données retournées par les webservices. Une version "personnelle" peut remplacer la version de base. On peut donc personnaliser la forme.

De même, les champs retournés par le moteur solr sont paramétrables avec du XSLT et les notices sont affichées grâce au langage de template Velocity. On peut donc modifier le contenu.

Enfin Archimed a eu l'excellent idée de proposer l'événement "OnSearchComplete" que l'on peut surcharger (Technique dont je me suis servi pour afficher les données de DBpedia). Une fois l'affichage de la notice terminé, on peut récupérer des balises définies par des classe contenant de l'information intéressante (Sujet, Catégorie, Type de document, cote, ...) avec Jquery et ajouter dynamiquement des liens vers des dossiers documentaires par exemple à partir de critères contenus dans un fichier xml.

Une autre solution est de discuter avec son fournisseur, de voir ce qu'il peut faire.

Et vous? Avez-vous d'autres sites intéressants, des idées pour l'affichage des notices? Pendant la rédaction de vos cahiers des charges, comment avez-vous abordé cette partie?

Un commentaire?

6 + 9 =
Solve this simple math problem and enter the result. E.g. for 1+3, enter 4.
By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.